accueil

CHALUMEAUX

 

C.V. 
DISCOGRAPHIE 
MES INSTRUMENTS 
MUSIQUE ANCIENNE 
MUSIQUE ACOUSMATIQUE 
CRÉATION SONORE 
THÉÂTRE 
SPECTACLES/ANIMATIONS 
FACTURE INSTRUMENTALE 
CONTACT 

 

 

Chalumeau ténor

 

L'autrier a l'ajornée

Anonyme (XIIIe s.)

 

Prise de son et montage : Jean Michel Deliers

Pues no mejora

Cancionero de la Colombina (fin XVe s.)

 

Prise de son et montage : Jean Michel Deliers

Pascale Costantini : vielle à archet

Jean Michel Deliers : chalumeau soprano

Denis Zaidman : orgue portatif

Pascale Costantini : vielle à archet

Jean Michel Deliers : chalumeau soprano

Jean-Luc Lenoir : crwth

Denis Zaidman : orgue portatif

les extraits proposés ici sont des versions courtes de démonstration montées à partir des CD de la page discographie

 

Que ce soit pour jouer de la musique militaire, des danses, de la musique d'église ou des chansons, le son du chalumeau a toujours dû être envoûtant. II appartient à la tradition orgiaque des instruments à anche qui commence avec le aulos grec, utilisé pour accompagner le dithyrambe pour les rites sauvages de Dionysos et qui se poursuit avec le saxophone de jazz et la clarinette de notre époque.

Le précurseur de tous ces instruments est le simple pipeau à anche dans lequel l'anche, le bec et les trous pour les doigts sont tous faits à partir du même tuyau. Un morceau de roseau est coupé de façon à laisser un nœud à une extrémité, 4 ou 5 trous pour les doigts sont pratiqués par brûlure, également espacés, à l'aide d'un fil de métal ou d'un morceau de corne et l'anche simple est réalisée en découpant une petite languette, en la « rasant » jusqu'à ce que seule sa base reste attachée au nœud. Et c'est ainsi qu'on a dû faire pendant tout le Moyen Age et pendant longtemps avant.

Cet instrument simple a suscité de nombreuses variantes parmi lesquelles des pipeaux doubles et des pipeaux encore plus élaborés avec bec, clés, etc. qui donnèrent les diverses déclinaisons du chalumeau.

 

David Munrow

Instruments de musique du Moyen Age et de la Renaissance

 

haut de page


Copyright (c) 2008 jean-michel-deliers.com. Tous droits réservés.