accueil

HAUTBOIS À   CAPSULE

 

C.V. 
DISCOGRAPHIE 
MES INSTRUMENTS 
MUSIQUE ANCIENNE 
MUSIQUE ACOUSMATIQUE 
CRÉATION SONORE 
THÉÂTRE 
SPECTACLES/ANIMATIONS 
FACTURE INSTRUMENTALE 
CONTACT 

 

 

Hautbois à capsule

facture personnelle

 

O belle fusa

Orlando di Lasso (1532 - 1594)

 

Prise de son et montage : Hugues Descahaux

Por mon chief reconforter

Gautier de Coinci (XIIIe s.)

 

Prise de son : Pierre Vérany  -  Montage : Claire Luhan

Francisco Orozco : chant

Françoise Enock : viole

Jeanne Boëlle : luth

Jean Michel Deliers : hautbois à capsule alto

Eva Godard : cornet à bouquin

Jean Gaillard, Sabrina Arunkumar : flûte

Michèle Claude : tambour

Jean Michel Deliers : hautbois à capsule alto

Françoise Enock : vielle à archet

Francisco Orozco : luth

les extraits proposés ici sont des versions courtes de démonstration montées à partir des CD de la page discographie

 

A partir de la fin du XIV° siècle se développa un nouveau genre d'instrument à vent sur lequel l'anche n'entrait pas en contact avec les lèvres du musicien parce qu'elle était recouverte d'un capuchon de bois ou « capsule ». Le joueur devait simplement souffler dans une fente pratiquée en haut du capuchon avec suffisamment de puissance pour mettre en vibration l'anche de manière indépendante comme sur la cornemuse.

Les anches de roseau se modifient considérablement avec les changements de température et d'humidité et il faut entretenir méticuleusement les instruments à anche capuchonnée, tout comme les cornemuses. La plupart des instruments à anche encapuchonnée ne peuvent pas quintoyer et ont un registre très limité d’à peine plus d’une octave, et son de ce fait, le plus souvent organisés en famille (soprano, alto, ténor, basse). Ces instruments demandent une pression constante : toute variation dans la pression entraîne un changement équivalent dans la tonalité. Jouer au moyen de coups de langue au travers d’un capuchon d'anche donne une attaque pointue du meilleur effet dans un ensemble.

Un groupe de « cromornes », « cornamuses » ou « rauschpfeifen » (tous à anches capuchonnées) produit un son tout à fait incomparable.

 

David Munrow

Instruments de musique du Moyen Age et de la Renaissance

 

haut de page


Copyright (c) 2008 jean-michel-deliers.com. Tous droits réservés.