accueil

iN CORTEZIA

 

C.V. 
DISCOGRAPHIE 
MES INSTRUMENTS 
MUSIQUE ANCIENNE 
MUSIQUE ACOUSMATIQUE 
CRÉATION SONORE 
THÉÂTRE 
SPECTACLES/ANIMATIONS 
FACTURE INSTRUMENTALE 
CONTACT 

 

 

 

 

MYSPACE MUSIC

 

info@incortezia.fr

Denis Zaidman  -  Jean Michel Deliers  -  Pascale Costantini  -  Jan Luc Lenoir

 

Le plus souvent châtelain, seigneur, prince, ou même roi, le "poète-trouveur" du Moyen Age n’interprète que très rarement ses propres œuvres. C’est au ménestrel, au jongleur, qu’échoit cette tâche. C’est lui qui va transmettre ce répertoire de province en province, de la cour des Grands de ce monde aux fêtes les plus populaires, à travers toute l’Europe, mêlant ainsi, sans autre but que celui de plaire et de divertir, ce que nous appellerions aujourd’hui musique savante et musique populaire.

C’est dans cet esprit que s'est créé l’ensemble in Cortezia, afin de faire partager au plus grand nombre notre amour  pour les répertoires médiévaux. À l'instar des ménestriers de l'époque, nous nous devions d’être pluri-instrumentistes, chanteurs, diseurs, afin de restituer dans sa plénitude la richesse d'un répertoire d'une extrême diversité et d'un charme infini, tout en y insufflant, de façon délibérée, la vivacité et le tempérament d’une interprétation contemporaine pour un public d'aujourd'hui.

 

 

DISCOGRAPHIE

 

LA DOMNA SAVOROUSA

VOX NOSTRA RESONET

 

haut de page

 

CONCERTS

 

La Domna savorousa

Chants d'amour des troubadours et des trouvères

 

L'esthétique de la chanson courtoise, un des grands legs du Moyen Age, fut "inventée" au XIIe siècle par les troubadours, ces poètes compositeurs du sud de la France, qui s'expriment dans leur langue occitane d'alors.

L'art du trobador (ou de la trobairitz, si c'est une femme) est un discours sur la passion amoureuse (réelle ou fictive), une recherche de la Fin' Amor, à la fois "frontière ultime" et "raffinement" d'un amour extrême, à l'image de l'alchimiste médiéval en quête d'absolu. Poésie et musique sont indissociablement liées dans des chants d'une émotion intense.

L'ensemble in Cortezia présente un choix de ces "grands chants courtois", oeuvres des troubadours ou de leurs continuateurs de la France d'Oïl, les trouvères. Le concert propose également, en contre-point, des chansons d'un registre plus léger et popularisant, ainsi que des pièces instrumentales de danse.

 

 

Les Chemins d'Hespérie

Danses et chansons médiévales d'inspiration arabo-andalouse

 

Le concert Les Chemins d'Hespérie de l'ensemble in Cortezia illustre la fécondité de l'incessant métissage, typiquement méditerranéen, engendré au Moyen Age, d'une part, par les influences arabes, juives et chrétiennes dans la péninsule ibérique et, d'autre part, par la conjugaison du registre savant (la poésie des clercs) et du registre populaire, ou popularisant (l'art des jongleurs).

Le programme reflète la diversité de la création poétique et musicale médiévale "à la croisée des cultures" : Cantigas de Santa Maria d'Alphonse X le Sage, chansons profanes (Cantigas de Amigo de Martim Codax, chants judéo-espagnols), musique instrumentale d'inspiration arabo-andalouse.

Au service de ce répertoire, la voix et les timbres envoûtants des instruments anciens et orientaux se combinent en une alchimie sonore toute contemporaine, mêlant émotion poétique et joie intense.

 

 

Vox nostra resonet

Chansons de Pèlerins de St Jacques

 

Le Moyen Age, époque fervente, voue un culte ardent aux saints en général, et à St Jacques en particulier. Le pèlerinage à Compostelle, son tombeau supposé, est très pratiqué alors, qu'on l'entreprenne par pure dévotion pour "gagner son paradis" ou, plus souvent, qu'on en attende un miracle : une tradition féconde atteste en effet de l'efficacité de l'apôtre en matière de guérisons ou d'aides diverses, domaine où il est apprécié au même titre que la Vierge elle-même.

De nombreux manuscrits médiévaux ont conservé des pièces lyriques relatives au pèlerinage ou aux pèlerins, hymnes ou chansons, à une ou plusieurs voix, d'un registre para-liturgique ou plus profane, parmi lesquelles l'ensemble in Cortezia a puisé.

On entend au cours du concert des extraits des hymnes consignées au XIIe siècle dans le célèbre Livre de Saint Jacques (aussi dénommé codex calixtinus). Le programme propose également quelques uns des miracles figurant dans les Cantigas de Santa Maria d'Alphonse X le Sage (XIIIe siècle), ainsi que des chants de pèlerins tirés du Llibre Vermell de Monserrat (XIVe siècle). Enfin, des pièces instrumentales évoquent la Galice, le "bout du Chemin", et le monde arabo-andalou, alors tout proche.

 

 

Musicques pour le grant mangier des Roys

Chansons et musiques de réjouissance

 

Bannissant toute austérité, ce concert festif propose un plaisant florilège de pièces propres à esjouïr les aureilles et délecter le goust, à la gloire de la bonne chère, du bon vin, de la danse et des plaisirs qui se peuvent ensuivre, dont les exemples abondent au Moyen Age et à la Renaissance.

Pouvant embrasser une large période (XIIe-XVIe siècles), depuis les trouvères médiévaux jusqu'aux poètes et compositeurs contemporains de Rabelais, le programme présente un choix de chansons de bouche, chansons à boire, chansons "légères" ou coquines, chansons à danser et pièces instrumentales.

Élaboré autour du trio fondateur de l'ensemble in Cortezia (Pascale Costantini, Jean Michel Deliers et Denis Zaidman), ce concert se décline en plusieurs formules, pouvant faire appel à la délicatesse des cordes pincées (avec le concours de Jean-Luc Lenoir) ou renforcer l'éclat de sa palette sonore en intégrant un surcroît de "hauts instruments" – cornet à bouquin, sacqueboute(s), etc. Le programme peut ainsi, presque à la demande, être réalisé de multiples façons, et s'adapter au mieux aux projets des organisateurs et aux lieux qui peuvent l'accueillir.

 

 

Carmina Burana

Chansons des goliards des XIIe-XIIIe siècles

 

Découvert en Bavière au début du XIXe siècle, le manuscrit des Carmina burana (littéralement "chansons de Benediktbeuren"), constitue la plus importante collection de poèmes lyriques du Moyen Age et reflète les sujets d'intérêt (de tous ordres...) des clercs des XIIe et XIIIe siècles, qu’ils soient intégrés effectivement à la société d’alors, ou qu’ils soient des "vagants" marginalisés (goliards).

L’ensemble in Cortezia propose un choix de ces pièces, en les rendant accessibles au grand public d'aujourd'hui, pour qui c'est l'occasion d'un passionnant voyage dans l’univers médiéval, ainsi que l'opportunité de découvrir et apprécier les timbres évocateurs des nombreux instruments anciens utilisés.

Au cours du concert, se succèdent chants jubilatoires de fêtes, profanes ou sacrés, chansons d'amour, satires moralistes, chansons à danser, tout cela présenté avec une riche variété de coloris instrumentaux et vocaux, où les moments poétiques les plus subtils alternent avec les explosions de joie les plus communicatives.

 

haut de page

SPECTACLES JEUNE PUBLIC

 

Arsène et la corne magique

conte musical à partir de 4 ans

 

 

 

Contacts presse, diffusion : Les Créations d'Aujourd'hui

06 67 74 71 39

lescreationsdaujourdhui@yahoo.fr

 

 

 

 

Enfin, une véritable découverte des instruments de la musique médiévale

tout spécialement dédiée aux plus petits... et à leurs parents !

 

 

« Corne, corne, corneras-tu… »

 

Abbaye de Sylvanès juillet 2010

 

A la demande du bon roi Potobert 1er, Arsène le lutin, avec l’aide de sa corne magique, part à la recherche des instruments de musique qui pourront accompagner la belle et douce princesse Azalaïs qui ne sait que chanter tout le jour.

Chemin faisant, nous ferons ainsi connaissance avec Derek le rebec, Arièle la vièle, Zabou la vielle à roue, Gédéon le psaltérion, Charlotte la rote, Babette la musette, Robin le hautbois des bois, la famille des flûtes et celle des percussions...

 

Pascale Costantini

chant, rebec, vièle à archet, flûte à bec

et la princesse Azalaïs

 

Jean Michel Deliers

vielle à roue, psaltérion, cornemuse, percussions, guimbarde, flûte à bec

et le Grand Crieur Sirkozar, Arsène le lutin

 

Denis Zaidman

flûtes à bec, chalémie, rote

et le narrateur

 L'ensemble in Cortezia, outre ses concerts et spectacles, intervient aussi de multiples façons, avec toujours l'objectif de faire découvrir à un très large public la pérennité et l'actualité des musiques anciennes, au travers d'activités telles que :

Bal médiéval ou Renaissance

Concerts de rue

Ateliers

Actions pédagogiques

Conférences

Expositions

 

haut de page

 

En direct dans l'émission "Dieu merci" sur Direct 8

avec Soeur Marie Keyrouz

18 novembre 2006.

 

Église des Billettes - décembre 2007

Extraits tirés de la vidéo du concert réalisée par

Guy Cosson et Alain Trémel - Association Euterpe

18, rue ND de Lorette 75009 Paris

tél : 06 60 68 12 18.

 

 

haut de page


Copyright (c) 2008 jean-michel-deliers.com. Tous droits réservés.